Contre l’antisémitisme, d”Emmanuel Macron à Marine Le Pen, de Jean-Luc Mélenchon à NDA…

republique-te-manipule-768x393

Et c’est reparti pour un tour… Dans une unanimité de tout le spectre des partis représentés à l’Assemblée nationale, chacun s’apprête à “marcher contre l’antisémitisme”. D’Emmanuel Macron à Marine Le Pen, de Jean-Luc Mélenchon à Nicolas Dupont-Aignan,…

Et l’antichristianisme en France, on en parle quand ?

Marine Le Pen s’incline pour les victimes de l’antisémitisme et est invitée par la télévision israélienne

marine israël

Faute de pouvoir se rendre à Yad Vashem, Marine Le Pen, indésirable aux marches contre l’antisémitisme chapeautées par les organisations communautaires de type CRIF, a tenu à déposer des fleurs devant une plaque commémorative en mémoire d’Ilan Halimi.

Sur Twitter, la présidente du Rassemblement National écrit :

“Nous rendons ce soir hommage aux victimes de l’antisémitisme, et exprimons à cette occasion notre solidarité avec tous nos compatriotes juifs qui ne veulent plus vivre dans la crainte.”

Nous cherchons en vain une cérémonie équivalente organisée par Marine Le Pen à la suite de profanations antichrétiennes…

Seuls les plus mal intentionnés rapprocheront cette information avec le passage de Marine Le Pen, le même 19 février, sur la télévision israélienne I24.

LaREM attaque les catholiques, et défend l’ islamisme…

aurélien taché

En Algérie, la crise présidentielle fait rage par manque de concurrent. Aurélien Taché et la bande d’islamophiles et christianophobes du parti de Macron, LREM, feraient bien d’aller y pratiquer leurs défense de l’islam radical et leurs attaques contre la chrétienté : visiblement, ils se sont trompés de pays. Même si les musulmans étaient 17 ou 18 millions en France, cela reste une minorité…

Source : Lacroix 

Quels sont les propos qui ont fait polémique ?

Le député de la République en marche (LREM) Aurélien Tâché a comparé samedi 4 mars sur France 5 le voile islamique et le serre-tête. Interrogé par la journaliste, il lui répond : « Vous me posez la question pour une jeune fille de douze ans qui porterait le voile et serait élevée dans une famille musulmane. Est-ce que vous me poseriez la question sur une famille catholique, une jeune fille à qui on mettrait un serre-tête ? Bien sûr que non ».

La formule a fait polémique (le parlementaire s’est excusé dimanche soir dans un communiqué d’avoir employé un « exemple (qui) a été mal compris »).

Elle intervient une dizaine de jours après une autre comparaison douteuse, signée cette fois de Marlène Schiappa : « Je ne mets pas sur le même plan la Manif pour tous et les terroristes islamistes, mais je souligne l’existence d’une convergence idéologique », expliquait la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes jeudi 21 février à Valeurs actuelles.

Le même jour, la ministre de la justice Nicole Belloubet était invitée à réagir sur LCI aux propos de Marlène Schiappa : « Je ne sais pas si la convergence est absolue (..) En tout cas, il y a des ramifications qui peuvent exister », estimait-elle.

Comment réagissent les catholiques ?

Si les réactions les plus virulentes aux propos d’Aurélien Tâché et de Marlène Schiappa viennent de la droite et de l’extrême droite, ces comparaisons révèlent pour beaucoup de croyants une forme d’inculture du catholicisme contemporain, souvent réduit à sa caricature bourgeoise (serre-tête) ou à des combats sociétaux (Manif pour tous). « Les élus de la majorité devraient venir dans nos paroisses rencontrer les comités du Secours catholiques, propose un curé bourguignon. Il y a peu de serre-têtes, on ne parle jamais de la Manif pour tous, mais nous sommes tout de même catholiques. »

Ces petites phrases, loin de l’esprit du discours d’Emmanuel Macron prononcé il y a un an aux Collège des Bernardins à Paris (le chef de l’État avait appelé les catholiques à davantage s’engager en politique), ne sont pas des dérapages, explique P. Nicolas de Brémond d’Ars, prêtre et sociologue des religions : « Elles construisent à dessein un débat public binaire dans lequel les religions, et en particulier le catholicisme, n’ont plus leur place. » Lui y voit un lien indirect avec l’exploitation qui peut être faite des révélations récentes de nombreuses affaires de pédophilie. « Des petites phrases dénigrantes, les catholiques vont en entendre pendant au moins les dix années à venir. On ne se gêne plus pour dire que le catholicisme et l’ensemble de sa morale sont hypocrites. »

Y a-t-il un flottement au sein de la majorité ?

Certains parlementaires de la majorité ont critiqué les propos d’Aurélien Tâché, en particulier à cause de sa position très libérale sur le voile. « Jamais un serre-tête n’a eu de portée religieuse ou sociale, a estimé dimanche sur Twitter le député LREM Florent Boudié, à l’origine d’un groupe de travail sur la loi de 1905. Et rien ne permet de le comparer au hijab, objet d’une instrumentalisation constante par les courants islamistes, au service d’un projet de société dans lequel les femmes sont un sujet d’inégalités sociales et culturelles. » Pour Aurélien Tâché au contraire, qui avait défendu le choix de l’enseigne Décathlon de commercialiser des hijabs adaptés au sport, « l’État n’a pas à s’immiscer dans l’éducation familiale ». Dans son communiqué, l’élu s’interdit de juger des pratiques vestimentaires ou religieuses « tant qu’elles s’inscrivent dans le respect des lois ». Le bureau exécutif de LREM devait se réunir lundi 4 mars dans la soirée pour débattre des propos du député.

Prison de Condé-sur-Sarthe : Un détenu radicalisé a poignardé 2 surveillants pénitentiaires, ils sont gravement blessés.

musulmansvousnousmentez

12h10. Dans un communiqué, le ministère de la Justice indique que les faits se sont produits à 9h45 et que l’assaillant a utilisé un couteau en céramique. Le pronostic vital des deux blessés n’est pas engagé précise la chancellerie.

11h45. L’assaillant a utilisé un couteau qui se trouvait dans l’Unité de vie familiale (UVF) affirme Yoan Karar, secrétaire général adjoint du syndicat SNP-FO qui évoque un « acte terroriste ».

Selon le syndicaliste, le pronostic vital des deux agents n’est pas engagé mais ils sont « très grièvement blessés ». L’une des victimes a reçu des coups de couteau au thorax et au cou notamment, la seconde au niveau du ventre.

11h40. Le pronostic vital de l’un des deux surveillants pénitentiaires est engagé selon des sources concordantes. Le RAID a également été appelé sur place, tout comme les ERIS, alors que le détenu est toujours retranché.

11h00. Un détenu de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) a poignardé deux surveillants pénitentiaires ce mardi matin, avec un couteau en hurlant « Allah akbar ». Les deux victimes sont gravement blessées.

L’attaque s’est produite vers 09h30. Les deux surveillants pénitentiaires sont « très lourdement blessés » affirme le syndicat SNP-FO. Des informations que nous sommes en mesure de confirmer.

Lors de l’attaque, l’assaillant a hurlé « Allah akbar ». Ce dernier qui est converti à l’islam depuis 2010, se nomme Mickaël Chiolo.

L’auteur est actuellement retranché

L’assaillant est actuellement retranché dans une Unité de vie familiale (UVF) avec sa compagne. Les deux victimes ont été blessées au visage et au ventre « par plusieurs coups de couteau ». Elles ont été prises en charge par le SAMU.

Les Équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) ont été appelées à se rendre sur place.

Condamné à 28 ans de prison en 2012

Mickaël Chiolo purge une peine de 28 ans de prison pour avoir, en 2012, séquestré, torturé et tué, avec deux complices, un octogénaire, ancien cheminot rescapé des camps nazis. Une peine prononcée en 2014 par la cour d’assises de la Moselle.

Il avait par ailleurs été condamné à un an de prison en novembre 2015 à Mulhouse, pour avoir mimé les attaques du 13-Novembre et crié « Bataclan ! » dans la cour de la maison d’arrêt.

Macron prend des mesures pour réduire la liberté d’expression, Trump la protège…

big 3

Le président Trump a annoncé samedi qu’il a l’intention de signer un décret exécutif obligeant les universités à prendre des mesures pour garantir la liberté d’expression (les conservateurs font l’objet d’une violente censure).

.

Nicholas Sandmann, accusé par les médias, sans preuve, d’avoir agressé un natif indien, simplement parce qu’il est blanc, catholique et pro-Trump

 

Il y a juste quelques semaines, tous les médias se sont mobilisés pour diffuser en boucle une vidéo coupée, faisant croire à l’agression par Nicholas Sandmann, un étudiant catholique pro-Trump, contre un natif indien, lors d’une manifestation contre l’avortement. Tout était mensonger, et l’étudiant a lancé des poursuites contre les médias, réclamant jusqu’à 250 millions de dollars au Washington Post, qui a été le plus virulent.

Quelques jours plus tard, une autre vidéo faisait surface, montrant un étudiant Démocrate donnant un coup de poing en plein visage à Hayden Williams, un étudiant conservateur qui tenait un stand sur le campus de Berlekey pour recruter d’autres étudiants pour l’organisation Turning Point USA.

Dois-je préciser que presque aucun média n’a consacré une seule ligne à l’agression ? Je ne pense pas, vous avez maintenant compris à quel point les médias sont vicieux.

Mais l’incident n’est pas passé inaperçu de tous. En tous cas pas du président.

A peine rentré de sa rencontre avec le dictateur nord-coréen au Vietnam, Trump a fait une annonce importante pour la protection de ce droit fondamental, la liberté d’expression constamment menacée par la gauche :

« Nous rejetons les codes de discours oppressifs, la censure, le politiquement correct et toute autre tentative de la gauche dure pour empêcher les gens de contester des idées ridicules et dangereuses. Ces comportements sont dangereux », a dit M. Trump. « Au lieu de cela, nous croyons en la liberté d’expression, y compris sur internet et sur les campus des universités.

Aujourd’hui, je suis fier d’annoncer que je signerai très bientôt un décret exigeant que les collèges et les universités protègent la liberté d’expression s’ils veulent des subventions fédérales. »

L’annonce a été faite après qu’il eut fait monter Hayden Williams sur scène lors de la Conférence d’action politique des conservateurs ou CPAC.

Pissotières pour travestis contre liberté d’expression : chacun sa classe

Trump a donc menacé que le refus de se conformer au décret imposerait une lourde pénalité budgétaire.

« S’ils veulent nos dollars – et nous leur en donnons par milliards – ils doivent permettre à des gens comme Hayden et à de nombreux autres jeunes et plus âgés de parler et ils doivent respecter la liberté d’expression. Si ce n’est pas le cas, cela leur coûtera très cher », a-t-il averti.

Il est intéressant de noter que par ordre exécutif, le président Obama avait également menacé les écoles de leur couper les fonds.

Le motif ? Des pissotières spéciales pour travestis.

Le 13 mai 2016, Le président Obama a ordonné à toutes les écoles de faire en sorte que toutes les toilettes soient transgenres, faute de quoi elles ne recevraient plus de financement fédéral.

La liberté d’expression s’est imposée comme l’une des principales motivations des conservateurs au cours des dernières années, en particulier après que plusieurs orateurs conservateurs de premier plan, comme Milo Yiannopoulos, eurent été contraints d’annuler des événements sur les campus dans tout le pays.

En 2017, Trump avait demandé que la liberté d’expression soit protégée, mais les universités américaines sont tombées entre les mains de l’extrême gauche, et il est bien connu que la gauche ne tolère aucun débat, et aucune opinion divergente.

« Si l’U.C. Berkeley n’autorise pas la liberté d’expression et pratique la violence sur des innocents qui ont un point de vue différent – [ils ne recevront] PAS DE FONDS FÉDÉRAL ? », avait tweeté Trump après qu’une conférence avec Yiannopoulos a été annulé suite à des violences déclenchées par la gauche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg

Carburant : Les prix à la pompe continuent de grimper

pompes

La grogne des « gilets jaunes » n’a pas suffi à faire baisser les prix. Les tarifs des carburants routiers, vendus dans les stations-service françaises, ont continué d’augmenter la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés, ce lundi, par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Selon les chiffres, le gazole, carburant le plus vendu avec près de 80 % des volumes, s’affichait à 1,4597 euro le litre, soit 0,94 centime de plus que la semaine précédente.

Une variation en fonction du cours du pétrole, du taux de change, des taxes et des stocks

La hausse est plus significative pour les essences. Le litre d’essence sans plomb 95 (SP95) a augmenté de 1,13 centime à 1,4699 euro, tandis que celui du sans plomb 95 contenant jusqu’à 10 % d’éthanol (SP95-E10) a pris 1,12 centime à 1,4472 euro.

Enfin, le sans plomb 98 (SP98) s’affichait à 1,5304 euro le litre, contre 1,5193 la semaine précédente. Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres comme le cours du baril de pétrole, le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, ainsi que des taxes.

Nord: De la viande avariée retrouvée dans des boucheries halal

viande avariée

Une clientèle inhabituelle. Trois boucheries halal de Flers-en-Escrebieux et de Sin-le-Noble, près de Douai, dans le Nord, ont reçu, mardi, la visite des contrôleurs de l’Urssaf et des services fiscaux, de policiers et des services de protection à la population, selon La Voix du Nord.

Couverte de moisissure

Dans ces trois commerces, la police assure avoir découvert « entre 1.200 et 1.500 kg de viande avariée ». Le stock a été saisi pour être détruit et des enquêtes ont été ouvertes. Parfois, la viande était couverte de moisissure et l’étiquetage ne permettait pas de savoir si certains lots étaient destinés à la consommation animale ou humaine.

L’opération menée par les comités opérationnels départementaux antifraude (Codaf) visait quatre boucheries. La quatrième était fermée, le jour des contrôles.

Aude : Un arsenal de guerre composé de 207 armes, 770 kilos de munitions et 350 chargeurs, a été saisi.

douanes 1

L’opération de la Douane a permis la saisie d’une tonne d’armes et du démantèlement d’un réseau de trafiquants.

Ce lundi, le ministre de l’Action et des Comptes publics et le Procureur de la République de Marseille ont annoncé le démantèlement d’un réseau de trafiquants d’armes dans la région de Carcassonne.

Une saisie impressionnante

Les enquêteurs ont mis la main sur 207 armes, dont 54 correspondants à du matériel de guerre – fusils d’assaut, dont des Kalachnikov, et pistolets mitrailleurs -, ainsi que 770 kg de munitions et 350 chargeurs.

Des casques supportant de l’équipement de vision nocturne et des lunettes de visée ont également été saisis.

Un trafic international

L’opération a permis l’interpellation de trois suspects âgés de 47, 50 et 54 ans, « un responsable de sécurité, un ambulancier et un garagiste », selon le communiqué. À l’issue de leur garde à vue, ils ont été mis en examen pour « acquisition, détention et cession en réunion de munitions et d’armes de catégories A, B et C » et « association de malfaiteurs ».

Un atelier de reconditionnement des armes a été mis au jour par les enquêteurs. Le matériel était importé de l’étranger puis reconditionné et remis en service, rapporte Le Figaro.

La DNRED à l’intiative de l’enquête

Gérald Darmanin a félicité ses troupes, notamment les enquêteurs de la DNRED (Douane) qui ont initié l’enquête avant de la transmettre à la Police Judiciaire.

Deux des trois mis en cause ont été placés en détention provisoire, le dernier a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

On veut de la junk food healthy !

On veut de la junk food healthy !

Junk food healthy : Burger végétarien à la betterave

Junk food healthy : Burger végétarien à la betterave

Pour croquer sans craquer, on opte pour un burger veggie avec un « steak » à la betterave, et de l’avocat à la place du fromage. Essayer, c’est l’adopter.
Découvrez la recette du Burger végétarien à la betterave

Junk food healthy : Glace mangue graines de chia

Junk food healthy : Glace mangue graines de chia

A base de mangue, d’eau de coco et de graines de chia, ces glaces healthy vont nous rafraîchir tout l’été.

Découvrez la recette de la Glace mangue graines de chia

Junk food healthy : Chips de légumes

Junk food healthy : Chips de légumes

Oubliez la friteuse pour cuire les chips, et optez pour de fines tranches de légumes desséchées au four. Petit bonus, on évite l’odeur de friture !

Découvrez la recette des Chips de légumes

Junk food healthy : Cheesecake aux fraises léger

Junk food healthy : Cheesecake aux fraises léger

Pour oser le cheesecake en mode healthy, on revoit la recette avec du fromage frais allégé et pour réduire la portion calorique, on le sert en verre. Il fallait y penser !

Découvrez la recette du Cheesecake aux fraises léger

Junk food healthy : Pizza salade Caesar

Junk food healthy : Pizza salade Caesar

Pour changer de la quatre fromages, on opte pour la « pizza Caesar », une pizza au poulet grillé, tomates rôties et jeunes pousses.

Découvrez la recette de la Pizza salade caesar

Junk food healthy : Donuts au four à la vanille

Junk food healthy : Donuts au four à la vanille

Croquer dans un donut cuit au four, et non à la friteuse, voici de la gourmandise assumée et loin d’être déraisonnable. L’art de la modération, en somme.

Découvrez la recette des Donuts au four à la vanille

Junk food healthy : Milk-shake amande coco cacao

Junk food healthy : Milk-shake amande coco cacao

Envie d’un milk-shake qui résiste à l’épreuve du maillot ?  Ici, pas de crème glacée mais de la banane congelée et des cubes d’eau de coco. Malin.

Découvrez la recette du Milk-shake amande coco cacao

Junk food healthy : Banh mi au poulet

Junk food healthy : Banh mi au poulet

Pour changer du panini ou du sandwich au fromage, on opte pour un banh mi, un sandwich vietnamien healthy à base de poulet, de carottes, de concombre et de coriandre.

Plus d’infos sur le Banh mi
Découvrez la recette du Banh mi au poulet

Junk food healthy : Barres de céréales coco citron

Junk food healthy : Barres de céréales coco citron

Des barres de céréales sans sucre, c’est possible. A la place, on utilise des dattes, et du miel ou du sirop d’agave, qui sont plus savoureux et plus intéressants d’un point de vue nutritionnel.

Découvrez la recette des Barres de céréales coco citron

Junk food healthy : Fish and chips au four

Junk food healthy : Fish and chips au four

Oui, le poisson est toujours pané. Mais non, il n’est pas toujours frit. Le goût du fish and chips sans la matière grasse, cuit au four, c’est bien joué !

Découvrez la recette du Fish and chips au four

Junk food healthy : Smoothie mangue coco

Junk food healthy : Smoothie mangue coco

Pour une boisson totalement givrée, on associe de la crème de coco allégée, des cubes de mangue congelés et du jus de citron vert. Léger, presque sans calorie et exotique.

Découvrez la recette du Smoothie mangue coco

Junk food healthy : Brownie au chocolat sans beurre

Junk food healthy : Brownie au chocolat sans beurre

La bonne idée pour alléger efficacement son brownie ? Utiliser de la compote de pomme maison et du yaourt à la grecque, à la place du beurre.

Découvrez la recette du Brownie au chocolat sans beurre

Junk food healthy : Frites de carottes

Junk food healthy : Frites de carottes

Des frites pas frites, ça existe ! Et si elles sont préparées avec des carottes, c’est encore mieux.

Découvrez la recette des Frites de carottes

Junk food healthy : Muffins légers au chocolat

Junk food healthy : Muffins légers au chocolat

Pour des muffins healthy, on remplace une partie du beurre par du yaourt léger, et on a la main légère sur le sucre !

Découvrez la recette des Muffins Amarula chocolat
Découvrez la recette des Muffins légers au chocolat

Junk food healthy : Barres vegan amandes, graines de tournesol

Junk food healthy : Barres vegan amandes, graines de tournesol

Des barres vegan qui ne nécessitent aucune cuisson et ne contiennent pas de sucre le matin ou en pause goûter vitaminée, c’est beau, bio et bon !

Découvrez la recette des Barres vegan