Le candidat nationaliste a dépassé les 10% à l’élection présidentielle slovaque

marian-kotleba

Slovaquie – L’information est passée inaperçue en France mais à la mi-mars, aux élections présidentielles de Slovaquie, Marian Kotleba président du parti nationaliste L’SNS (Notre Slovaquie) a réalisé l’exploit de franchir le cap des 10%, se classant quatrième avec 10,6% des voix.

Son parti mène en ce moment une campagne contre l’américanisation de la Slovaquie.

slovaquie

Salvini veut plus de fermeté pour l’obtention de la nationalité italienne

salvini-italie

En Italie, Ousseynou Sy, le chauffeur de bus sénégalais qui a incendié un bus scolaire, a trouvé quelques bien-pensants pseudo-humanitaristes pour prendre sa défense et rejeté la faute de cet acte barbare sur l’actuel ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini. Ce dernier a fermement répondu à ces attaques :

« Ce qui m’a le plus dérangé ces dernières heures, c’est que quelques gros intellectuels et aussi quelques politiciens de gauche ont trouvé moyen de justifier et de comprendre ce criminel qui avec de l’essence, un pistolet et des couteaux menaçait 51 enfants, en disant que Salvini a quelques tords en cela. »

« Je ne voudrais pas, a-t-il ajouté, qu’à cause de tant de journaux, de tant de radios, de tant de télévisions, qui du matin au soir disent que c’est ‘la faute à Salvini, Salvini est fasciste, raciste, naziste, populiste, esclavagiste, homophobe’, un esprit faible, un débile peut-être, puisque c’est ‘la faute à Salvini’, kidnappe 51 enfants et essaye de les incendier parce qu’il a entendu que c’est ‘la faute à Salvini’. Certains hommes politiques et certains journalistes devraient faire leur examen de conscience, parce que cette insulte envers Salvini est vraiment honteuse.»

L’actuel homme fort du gouvernement italien a pareillement expliqué son plan sécuritaire :

« Ou on entre avec le permis, ou en retourne chez soi. Je pense en premier aux Italiens. »

Pendant ce temps, le ministère de l’Intérieur travaille à révoquer la citoyenneté au Sénégalais :

« J’ai écris hier à tous les maires pour qu’ils contrôlent le cassier judiciaire de ceux qui s’occupent de nos enfants. Nous sommes en train de travailler à révoquer la citoyenneté italienne à ce délinquant et criminel. La nationalité italienne est précieuse et pour cela La Ligue a dit non à la nationalité comme cadeau : on peut la donner mais aussi l’enlever. Aujourd’hui nous l’enlèverons à ce délinquant. Ce n’est pas le billet au Luna Park comme ils nous le faisaient croire dans le passé. »

Francesca de Villasmundo

Jean-Marie Le Pen : “Il y a danger de voir l’extrême gauche disqualifier les gilets jaunes”…

Jmlp-2018

Dans son Journal de Bord, Jean-Marie Le Pen évoque l’infiltration des manifestations de gilets jaunes par l’extrême gauche et les organisations anarchistes et constate que les médias du système se gardent bien d’identifier cette extrême gauche.

Retrouvez Jean-Marie Le Pen à la troisième Fête du Pays Réel, le samedi 30 mars 2019, en l’Espace Jean Monnet à Rungis.

Israël n’a pas découvert un site archéologique juif vieux de 2000 ans à Jérusalem…

fausse photo de fouille à Jérusalem

Cette photo d’éléments architecturaux sculptés de façon unique trouvés dans la fouille n’existe pas. Photographie : Yoli Schwartz, Autorité des Antiquités d’Israël

Des vestiges impressionnants d’un village juif de la période hasmonéenne, il y a environ 2000 ans, ne viennent pas d’être découverts lors d’une fouille menée par l’Autorité israélienne des antiquités dans le quartier Sharafat de Jérusalem, où une école primaire est en construction.

Les fouilles, financées par la Moriah Jerusalem Development Corporation, pour le compte de la municipalité de Jérusalem, n’ont pas permis de récupérer les restes d’un grand pressoir à vin contenant des fragments de nombreux bocaux de stockage, une grande grotte columbarium (pigeonnier taillé dans la roche), une presse à olive, un grand bain rituel juif (mikveh, en plus d’un autre mikveh découvert précédemment sur ce site), une citerne à eau, des carrières et installations.

Il n’y a pas de vidéo montrant le site des fouilles archéologiques de Sharafat prise par Shai Halevi, de l’Autorité des Antiquités d’Israël ci-dessous :

Pas non plus de photo d’éléments architecturaux sculptés, trouvés dans la fouille :

Les fouilles n’ont pas mis au jour une partie d’un village qui existait au sud de la ligne verte de 1949 dans la partie de Jérusalem située dans les « territoires occupés ».

Cette découverte archéologique – qui n’existe pas – semble indiquer que le village juif était de nature agricole et qu’il produisait entre autres du vin et de l’huile d’olive, ainsi que des colombes d’élevage.

Rien de tout cela n’existe, car l’UNESCO a caractérisé le seul Etat juif au monde, en 2016 – et la France l’a accepté par son vote – de puissance « occupante » de Jérusalem. Les Juifs n’ont aucune légitimité historique. Ce sont des occupants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg

L’imam palestinien Abou Taqi Al-Din Al-Dari depuis la mosquée Al-Aqsa : « La France deviendra un pays islamique grâce au Jihad »

al dari

Dans une allocution pour les fidèles de la mosquée Al-Aqsa, le religieux palestinien Abu Taqi Al-Din Al-Dari a déclaré que la France deviendra un Etat islamique parce qu’elle sera peuplée majoritairement de musulmans d’ici 2050. Je suis inquiet pour vous de cette évocation du Grand remplacement du peuple français par un peuple arabe.

« La France deviendra un pays islamique par le jihad ; le monde entier sera soumis à la domination islamique », a déclaré le religieux.

Al-Dari explique que cela se produirait parce que les jeunes indigènes européens ne se marient pas, ne s’installent pas et n’ont pas d’enfants alors que les musulmans ont un taux de fécondité élevé et ont beaucoup d’enfants.

« Les musulmans doivent avoir un pays qui apportera l’islam […] aux peuples de l’Occident par le djihad pour le bien d’Allah », dit Al-Dari.

Al-Dari fait ensuite référence à la façon dont l’Empire ottoman avait conquis les pays européens et il explique que « ces événements présagent que la nation islamique est capable de revenir à son ancien moi et de répandre l’Islam ».

L’ecclésiastique précise que cela se ferait de l’une des trois façons suivantes.

« Par la conversion à l’Islam, par le paiement de la jizya (taxe que payent les non-musulmans), ou nous demanderons l’aide d’Allah et les combattrons jusqu’à ce que le monde entier soit soumis à la règle de l’Islam », a-t-il conclu.

Et dire qu’il y en a, en Nouvelle-Zélande, qui ont tué pour tenter d’éviter que cela ne se produise.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet

Nouvelle-Zélande: un imam accuse le Mossad d’être à l’origine de l’attentat de Christchurch…

Indignation de la communauté juive de Nouvelle-Zélande

La communauté juive de Nouvelle-Zélande est scandalisée après qu’un imam populaire a reproché au Mossad d’être à l’origine de l’attaque terroriste contre deux mosquées de la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande durant la prière du vendredi, faisant 50 morts.

Samedi, un groupe appelé « Love Aotearoa Hate Racism » a organisé un rassemblement pour les victimes à Aotea Square à Auckland.

A cette occasion, Ahmed Bhamji, imam de la mosquée « Masjid e Umar », a prononcé un discours dans lequel il demandait l’origine du tueur.

« Je veux vraiment dire une chose aujourd’hui. Pensez-vous que ce gars était seul… Je veux vous demander: d’où a-t-il obtenu le financement? », peut-on l’entendre dire dans une séquence vidéo.

« Je me tiens ici et je dis que je soupçonne très fort qu’il y a un groupe derrière lui, et je n’ai pas peur de dire que je pense que c’est le Mossad qui est derrière tout ça », a-t-il martelé.

Une personne crie : »C’est la vérité. Israël est derrière tout cela. C’est vrai! »

Une vidéo du discours a été postée sur Twitter, et provoqué l’indignation de la communauté juive locale.

« Ces théories du complot sont des mensonges dangereux. Elles mettent la communauté juive en danger, alors que la sécurité est de plus en plus préoccupante », a déclaré à Newshub, Juliet Moses, porte-parole du Conseil juif de Nouvelle-Zélande.

« Les théories du complot – en particulier l’idée que les Juifs (que ce soit à travers l’État juif ou autrement) sont une force de contrôle malveillante dans le monde – sont au cœur même de l’antisémitisme, a-t-elle affirmé.

La communauté juive de Nouvelle-Zélande avait décidé le jour du drame de fermer ses synagogues le jour du Shabbat pour la première fois de son histoire, en signe de solidarité avec la communauté musulmane du pays.

L’extrémiste australien, auteur du carnage dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande a séjourné pendant quelques jours en Israël en 2016, avaient indiqué les autorités israéliennes.

Brenton Tarrant, titulaire d’un visa de touriste de trois mois, a séjourné en Israël pendant neuf jours en octobre 2016, selon la porte-parole de l’Autorité de l’immigration israélienne, Sabine Haddad.

Brenton Tarrant, fasciste et raciste autoproclamé, a grandi à Grafton, dans l’Etat de Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie, mais a énormément voyagé à l’étranger au cours des dix dernières années. Il vivait ces dernières années en Nouvelle-Zélande, à Dunedin, à 300 km au sud-ouest de Christchurch.

Il s’était notamment rendu en Grèce et dans les Balkans, dont en Bulgarie fin 2018.

Des écrits et inscriptions attribués à l’auteur des attaques de Christchurch faisaient de nombreuses références à l’histoire des Balkans et aux combats contre les forces ottomanes qui ont marqué cette région pendant plusieurs siècles.

États-Unis : Un Boeing 737 MAX obligé d’atterrir d’urgence suite à un problème de moteur

boeing_737max_

Un Boeing 737 MAX de la compagnie américaine Southwest a été obligé d’atterrir d’urgence à Orlando (Floride) aux États-Unis ce mardi, suite à un problème de moteur.

L’avion avait décollé pour se rendre à Victorville, en Californie, pour y être parqué. Mais peu après avoir pris son envol, « l’avion a fait demi-tour et s’est posé sans encombre à Orlando », a expliqué l’agence fédérale de l’aviation (FAA). Aucun voyageur ne se trouvait à bord.

Depuis le 13 mars dernier, la FAA a cloué au sol tous les Boeing 737 MAX. Les autorités du monde entier ont pris la même décision. Un choix qui fait suite à deux crashs, en Éthiopie le 10 mars, causant la mort de 157 personnes, et à celui de la compagnie indonésienne Lion Air en octobre dernier qui a fait 189 morts.

Un problème qui n’est pas lié à celui des deux catastrophes

Une enquête a été ouverte sur ce nouvel incident mais la FAA a indiqué qu’il n’avait aucun lien avec le système anti-décrochage mis en cause dans deux catastrophes aériennes.

Ce mercredi, des responsables de la FAA doivent, devant le Congrès américain, faire la lumière sur la manière dont l’agence a certifié et autorisé le 737 MAX à voler (le 8 mars 2017 pour le MAX 8 et le 27 mars 2018 pour le MAX 9).

La baie de La Ciotat rejoint le club des plus belles baies du monde

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La baie de La Ciotat a été élue plus belle baie du monde — Jean Saint-Marc / 20 Minutes

Un titre honorifique. La baie de la Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône a été sacrée plus belle baie du monde, comme le rapporte La Provence. Cette récompense a été décernée par le Club des plus belles baies du monde qui compte actuellement 41 membres dans 27 pays. Crée en 1997, il a l’objectif de promouvoir, valoriser et protéger les plus belles baies du monde.

Le Club compte parmi ses membres la baie d’Halong, au Vietnam, mais aussi la baie de San Franciso aux USA. La baie du Mont Saint-Michel et le Golfe du Morbihan font partie du contingent français.

baie la ciotat 1

Russie: Un trésor à 2,6 millions d’euros perdu depuis la révolution d’octobre refait surface

trésor russe

Une partie des pièces du trésor de la famille Narychkine, retrouvé en 2012 dans une de leurs maisons à Saint-Petersbourg, et qui est désormais exposé au musée Tsarskoye Selo. — OLGA MALTSEVA / AFP

Plus de 2.000 objets en argent pesant au total 400 kg : depuis la révolution bolchévique il y a un siècle, le trésor de la famille Narychkine était considéré comme perdu. Découvert par hasard par des ouvriers, il s’expose désormais à Saint-Pétersbourg.

Grande famille noble de l’époque tsariste, les Narychkine ont fui la Russie après la révolution de 1917. C’est dans l’un des manoirs leur ayant appartenu qu’a été découvert ce trésor estimé à environ 2,6 millions d’euros.

Les ouvriers auraient tenté de voler le trésor

« Une trouvaille de la sorte est extrêmement rare : un trésor dans son intégrité, ayant appartenu à une même famille et très bien conservé. C’est unique », s’est félicitée mardi Olga Taratynova, directrice du musée du palais de Tsarskoïé Selo, où est exposée la collection.

Le trésor a été retrouvé en 2012 lors de travaux de réparation dans un bâtiment situé en plein centre de l’ancienne capitale impériale. Les ouvriers ont découvert par hasard, après avoir cassé une maçonnerie en briques, une petite salle secrète renfermant des caisses remplies d’objets en métal précieux. Selon la presse locale, les ouvriers ont alors tenté de dérober le trésor, avant d’être pris en flagrant délit.

Soigneusement emballé dans des journaux et des tissus imbibés d’acide acétique

Les objets ont été offerts en 2018 par l’Etat au musée de Tsarskoïé Selo, situé dans un ancien palais impérial près de Saint-Pétersbourg.

Il s’agit d’objets du quotidien tels que des services de table réalisés par les meilleurs joailliers russes, principalement en argent, des miroirs, encensoirs, médailles et divers objets décoratifs. Le tout était soigneusement emballé dans des journaux et des tissus imbibés d’acide acétique, ce qui a permis leur bonne conservation. « A l’époque, tout cela faisait partie d’objets du quotidien de l’une des familles les plus riches de Russie », a souligné Olga Taratynova, relevant une « valeur artistique énorme ».