Affronter le terrorisme intellectuel ou mourir – Les identitaires.

corvette.jpg

Les élections européennes approchent et, malgré une embellie récente, la liste « Les Républicains » peine à décoller. Crédité de 12 % des intentions de vote par les différents instituts de sondage, le parti de François-Xavier Bellamy semble être destiné à finir 3ème, loin derrière le Rassemblement national emmené par Jordan Bardella. S’il se confirme, cet échec ne manquera pas d’être instrumentalisé par les faux amis de la droite qui y verront la démonstration de l’absence de rentabilité électorale d’une ligne trop conservatrice (pourtant assez timorée en réalité). Nous assisterons à une campagne de pression, sur fond d’injonction de modération, c’est-à-dire de soumission à la gauche progressiste.

La droite face au centre : ce que personne ne dit.

Le politologue et sondeur Jérôme Sainte-Marie a relevé dans son ouvrage « Le nouvel ordre démocratique » plusieurs exemples démontrant l’inanité de cette volonté de faire plier la droite vers la gauche.

• En 2007, Nicolas Sarkozy obtenait 31 % des suffrages au premier tour. Ce score, très important pour un candidat de droite, n’a jamais été égalé depuis. À l’époque, malgré une rude concurrence au centre avec la candidature de François Bayrou (qui avait atteint 18 %), le candidat de l’UMP avait réussi à siphonner l’électorat du Front national, récupérant 25 % des voix de ceux qui avaient voté pour Jean-Marie Le Pen en 2002.

• On oppose souvent à cette campagne victorieuse la défaite de 2012. Pourtant, le détail des chiffres contredit cette analyse superficielle. En effet, les électeurs de François Bayrou s’étaient reportés au second tour sur Nicolas Sarkozy dans les mêmes proportions qu’en 2007 et les reports de voix centristes vers le candidat socialiste furent même moindres en comparaison. La campagne « à droite toute » ne fut donc pas de nature à effrayer les électeurs du centre.

• Lors des primaires de la droite et du centre en 2016, de nombreux observateurs considéraient qu’en ouvrant la primaire et grâce à une participation forte, Alain Juppé aurait un avantage sur ses concurrents. Leur ligne « droitière » serait nécessairement pénalisée car s’adressant à des segments électoraux rétrécis. Le démenti fut cinglant, François Fillon arrivant finalement très largement en tête avec 44 % des suffrages et une participation totale de 4 millions d’électeurs.

Les enquêtes d’opinions détruisent les mythes des adversaires de la « droitisation ».

Le Cevipof (Le Centre de recherches politiques de Sciences Po) montre dans son étude « Vague 10 – Janvier 2019 » que la part de ceux qui se positionnent au centre a régressé et avoisine les 17 %. Dans le même temps, l’ensemble des individus se déclarant de « droite » progresse pour parvenir à 35 %. De plus, les questions identitaires (immigration et islamisation) continuent d’être des priorités pour les anciens électeurs de François Fillon. Enfin, plus de 20 % de ces derniers sont aujourd’hui tentés par le vote pour une liste du Rassemblement national.

L’injonction modérantiste n’est rien d’autre que du terrorisme intellectuel.

À la lumière de ces chiffres et de ces faits, on réalise à quel point cette volonté de soumettre la droite au politiquement correct ne repose sur aucune analyse sérieuse. Elle est purement idéologique et n’est certainement pas le reflet d’une quelconque attente des électorats. Il est donc temps de passer à la contre-offensive, de cesser de donner des gages et de s’excuser. Vainqueur celui qui cessera de se justifier !

Clément Martin

La mer de plastique, ce n’est pas la faute au méchant Occident…

Le Gentil Sud y est quand même pour beaucoup …

mechant-occident-600x480

Pollution plastique : « Partir nettoyer les océans en bateau ne réglera pas le problème »

Pour l’océanographe François Galgani, chercheur à l’Ifremer, et à la tête d’un groupe d’experts sur les déchets marins pour la Commission européenne, c’est utopique de penser que l’on va collecter le plastique qui flotte sur les océans. C’est sur terre, avant que le déchet n’arrive à la mer, qu’il faut agir. Entretien.

L'océanographe François Galgani.
L’océanographe François Galgani. © Ifremer

Quelle est l’ampleur de la pollution plastique dans les océans aujourd’hui ?

François Galgani : 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversés dans les océans chaque année. À la surface, on sait qu’il y a 5 000 milliards d’objets qui flottent, y compris des micro-particules. Cela représente 1 %, l’essentiel étant sur le fond, 99 % des plastiques sont au fond des océans.

Les continents de plastique sont une image. Dans la réalité il n’y a pas d’île sur laquelle on marche, il y a simplement des densités plus fortes de déchets qui flottent. C’est lié à la circulation des masses d’eau. Cela fait des zones de convergences où tout ce qui flotte s’accumule. Il y a 5 continents de plastique connus et bien décrits aujourd’hui, dans le nord et le sud de l’Atlantique, du Pacifique et dans l’Océan indien. En gros, il y en a un par bassin océanique.

Ces "continents" de plastique sont une image et ne représentent que 1% de la pollution plastique des océans.
Ces « continents » de plastique sont une image et ne représentent que 1% de la pollution plastique des océans. © AFP / Vincent LEFAI, Sabrina BLANCHARD, Jonathan WALTER

C’est spectaculaire ! Ces nappes s’étendent parfois sur plusieurs milliers de km² mais en densité ce n’est pas si important que cela : quelques milliers de tonnes. C’est peu, si l’on rapporte cette quantité à la production annuelle de plastique dans le monde estimée à 350 millions de tonnes. Il est importante de comprendre que sur certaines côtes méditerranéennes ou dans le Golfe du Bengale, les densités de déchets sont plus importantes que dans ce qu’on appelle les continents de plastique.

Une étude allemande récente pointe du doigt 10 fleuves situés en Afrique mais surtout en Asie du sud-est notamment le fleuve jaune en Chine. Qui est responsable ?

Effectivement, il y a des fleuves notamment dans le sud-est asiatique qui ont un rôle important, qui charrient entre de 1 à 2 millions de tonnes de plastique. Mais les fleuves représentent moins d’un quart des apports dans les océans. Il y a beaucoup d’autres sources de pollutions : les bassins versants par exemple ou les eaux de ruissellement, le tourisme, la navigation, les activités littorales.

Tout le monde est responsable, il y a 7 milliards d’individus et donc 7 milliards de sources potentielles de pollution plastique puisque chacun, à un moment ou à un autre, a laissé tomber un morceau de plastique ou l’a jeté volontairement malheureusement, c’est ce qui rend complexe la gestion de ces diverses sources. Malgré tout, les procédures en place : la voirie, les systèmes de collecte, le recyclage même s’il n’est pas encore très développé, le traitement des eaux et les comportements font que globalement en Europe on a une situation qui est moins dramatique que dans certaines autres régions du monde. 

Depuis plusieurs années, on voit beaucoup d’expéditions des bateaux « bennes-à-ordures » qui partent collecter les déchets en mer. Est-ce une solution ?

Il y a bien des jeunes qui ont envisagé d’aller nettoyer les océans mais c’est plus une aventure humaine qu’une solution pour régler un vrai problème d’environnement. Le mieux c’est la prévention, le recyclage, l’interdiction de certains types de plastique à usage unique comme vient de le décider l’Europe pour 2021. C’est également un meilleur traitement des eaux.

Après, on peut récupérer dans certains cas, des déchets parce qu’ils ont de la valeur, par exemple des filets de pêche qu’on peut réparer, réutiliser ou réparer. Mais globalement, la prévention et l’éducation ont un grand rôle à jouer. À terme, dans le futur on aura peut-être des matériaux qui sont plus facilement recyclables, qui seront moins conséquents pour l’environnement.

#LePlastiqueNonMerci

Censure : les messages nationalistes interdits sur Facebook. Et la LIBERTE D’EXPRESSION ???

Mark Zuckerberg patron de facebook  un des fossoyeurs de la liberté d’expression sur internet

Avec Zuckerberg , c’est la liberté de se taire et de mettre des vidéos de chats sur facebook…

zuckerberg

Les responsables de Facebook ont officiellement décidé d’interdire le « nationalisme blanc » et le « séparatisme blanc » [nom de code américain pour « extrême droite » et « identitaires »] sur la plateforme lors d’une réunion de modération de contenu mardi 26 mars (1)

 

L’important changement de politique survient un an après que Motherboard, un média d’information technologique, a rapporté que la modération du contenu de Facebook avait permis le « nationalisme blanc et le séparatisme » sur sa plateforme.

Le changement arrive également dans un contexte où le fondateur, Mark Zuckerberg, déclarait après sa prise de parole concernant l’attentat contre Charlie Hebdo :

« Cette attaque touche vraiment au cœur de ce que Facebook et l’Internet sont, je pense, et ce que faisons tous ici [chez Facebook]. Nous nous tenons debout et essayons de faire en sorte que tout le monde puisse avoir autant de liberté de parole que possible », a-t-il dit.

The Guardian

L’an dernier, Facebook, dans des documents de formation destinés aux modérateurs, a écrit que le nationalisme blanc « ne semble pas toujours être associé au racisme (du moins pas explicitement) », ce qui avait provoqué une réaction immédiate de la part des groupes de défense des droits civils et des experts.

Brian Fishman, directeur de la politique antiterroriste de Facebook, a déclaré cette semaine à Motherboard qu’après s’être entretenu avec divers experts, Facebook a conclu que « le chevauchement entre le nationalisme blanc, le séparatisme [blanc] et la suprématie blanche est si important que nous ne pouvons vraiment faire une distinction significative entre eux ».

« Notre propre examen des figures et des organisations haineuses – telles que définies par notre politique sur les personnes et les organisations dangereuses – a révélé le chevauchement entre le nationalisme blanc et le séparatisme et la suprématie blanche », a déclaré Facebook dans le billet du blog annonçant ce changement.

À l’avenir, alors que les gens pourront encore être fiers de leur héritage ethnique, nous ne tolérerons pas les louanges ou le soutien au nationalisme blanc et au séparatisme.

Les experts nous ont expliqué que le nationalisme blanc et le séparatisme blanc sont liés à la violence, a encore déclaré Facebook.

  • Facebook interdira désormais le contenu qui fait l’éloge ou soutient le nationalisme blanc et le séparatisme.
  • Et lorsque les utilisateurs tenteront d’afficher ou de chercher du contenu nationaliste ou séparatiste blanc explicite, ils seront redirigés vers le site Web de Life After Hate [la vie après la haine], un organisme de défense et de soutien qui s’efforce d’aider les gens à s’éloigner des groupes haineux. La vie après la haine a été fondée par d’anciens tenants de la suprématie blanche.

« Si les gens explorent ce mouvement, nous voulons les mettre en contact avec des gens qui seront en mesure de fournir un soutien hors ligne », a déclaré Fishman à Motherboard.

« C’est le genre de travail qui, selon nous, fait partie d’un programme complet pour faire ce genre de mouvement. »

M. Fishman a déclaré que l’interdiction ne s’étendra pas au nationalisme blanc implicite ou codé, soulignant que ces messages sont plus difficiles à identifier et à faire tomber.

Color of Change, un organisme de défense des droits financé en partie par George Soros, et qui fait pression sur Facebook depuis des années pour qu’il améliore son bilan en matière de censure, a déclaré dans un communiqué que le changement de politique est un « pas en avant crucial ».

« Color of Change a alerté Facebook il y a des années sur les dangers croissants des nationalistes blancs sur sa plate-forme, et aujourd’hui, nous sommes heureux de voir les dirigeants de l’entreprise franchir cette étape cruciale dans la mise à jour de sa politique sur le nationalisme blanc », a déclaré Rashad Robinson, président de Color of Change dans un communiqué.

Après Facebook, Twitter et YouTube

« La mise à jour de Facebook devrait inciter Twitter, YouTube et Amazon à agir d’urgence pour endiguer la croissance des idéologies nationalistes blanches, qui trouvent un espace sur les plateformes pour diffuser les idées violentes et la rhétorique qui ont inspiré les attaques tragiques de Charlottesville, Pittsburgh, et maintenant Christchurch, » a déclaré Robinson, faisant référence aux récents attentats et aux attaques des tenants d’un régime nationaliste blanc aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande.

  • La décision de Facebook survient au moment où les principales plateformes technologiques font face à un examen plus minutieux de leurs efforts pour supprimer le contenu suprémaciste blanc.
  • Les législateurs et les experts ont fait pression sur les plus grandes sociétés de médias sociaux du monde pour qu’elles prennent des mesures agressives contre les tenants de la suprématie blanche à la suite du massacre de la Nouvelle-Zélande.

Selon la police néo-zélandaise, le coupable de Nouvelle-Zélande a publié sur Twitter et dans d’autres médias sociaux un manifeste suprématiste, exposant ses vues racistes sur les musulmans et les immigrants.

Facebook est la première des sociétés de technologie à annoncer un changement de politique spécifique depuis la tuerie de Nouvelle-Zélande….

 

« Malheureusement, il y aura toujours des gens qui tenteront de tromper nos systèmes pour répandre la haine », a ajouté Facebook.

Notre défi est de rester en tête en continuant à améliorer nos technologies, à faire évoluer nos politiques et à travailler avec des experts qui peuvent soutenir nos propres efforts.

Pédocriminalité quasi-impunie en France : Message d’alerte à l’ONU !

moiaussiamnc3a9sie

agression-jeune-fille-768x782

Les Réseaux Soros. VIDEO.

SorosPlaquevent

Les Réseaux Soros sont au Service de l’Hyper Classe Mondialiste laquelle impose aux Nations d’être des Hôtels tant prônés par Jacques Attali.

George Soros réalise le Plan Messianiste de son Enfance : « L’Ordre à partir du Chaos ».

Pierre-Antoine Plaquevent a écrit un livre dans lequel il explique quel a été le cheminement de George Soros pour en arriver à imposer au Monde Entier son Idéologie Mortifaire.

Il nous l’explique dans cette Vidéo.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer