Les autorités sanitaires s’inquiètent des compléments alimentaires contre leurs douleurs articulaires

complements-alimentaires-illustration

Attention, on en voit la pub partout, mais méfiance. Car les compléments alimentaires ne sont pas tous sans risque. C’est ce que dit l’Agence nationale pour la sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses). Le Figaro annonce que l’agence alerte sur les préparations qui visent tout particulièrement les articulations.

Dans son avis, l’Anse déconseiller ces produits à divers publics : aux diabétiques, aux asthmatiques, aux allergiques aux crustacés, aux femmes enceintes, aux enfants ou encore à celles et ceux qui doivent contrôler leurs apports en calcium, sodium, potassium… La liste est non exhaustive.

74 signalements

Chaque année, un million de boîtes de compléments alimentaires vantant leurs mérites sur les articulations sont vendues en France. En neuf ans, l’Anses a reçu 74 signalements d’effets indésirables. Assez pour que l’agence se saisisse du sujet. En cause, deux molécules qui sont naturellement présentes dans le corps la glucosamine et de la chondroïtine sulfate.

Sauf que dans ces produits, elle est synthétisée à partir de crustacés et d’animaux. Les effets secondaires de ces molécules ainsi synthétisées sont connus, puisqu’elles peuvent être utilisées dans des médicaments. Mais on ne savait pas encore si les doses comprises dans ces produits pouvaient poser problème.

Maintenant, on le sait. L’Anses fait d’ailleurs la recommandation de ne pas prendre les compléments alimentaires comme des médicaments, car ils n’en sont tout simplement pas. Ils ne devraient, ainsi, pas provoquer d’effets secondaires. Il y a deux mois, déjà, l’Académie de pharmacie avait mis en garde contre les compléments à base de plantes laxatives, rappelle Le Figaro.

Attentats de Christchurch: Facebook , toujours plus de censure contre les méchants nationalistes blancs…

Facebook-Zuckerberg-New-York-Times-Soros-e1543330825864

Sous pression… Facebook a promis vendredi des mesures pour limiter l’usage de sa plateforme de vidéo Live, utilisée par l’auteur de l’attentat perpétré dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

« Dans le sillage de cet attentat terroriste, nous prenons trois mesures : renforcer les règles pour utiliser Facebook Live, renforcer notre lutte contre la haine sur nos réseaux et soutenir les Néo-Zélandais », a écrit Sheryl Sandberg, numéro deux de Facebook, dans un billet diffusé sur le blog d’Instagram.

Le groupe pourrait notamment interdire Facebook Live aux utilisateurs ayant auparavant enfreint ses règles de publication, a-t-il expliqué, sans donner de calendrier.

Identifier rapidement les vidéos violentes

Facebook dit aussi chercher à mettre au point une technologie plus efficace « pour identifier rapidement les versions modifiées (par montage) de vidéos violentes et empêcher les gens de les repartager », a précisé Sheryl Sandberg.

« Même si la vidéo originale de l’attentat en Nouvelle-Zélande a été diffusée (en direct) sur Live, nous savons que cette vidéo s’est propagée principalement au travers de gens qui l’ont repartagée et remontée pour la rendre plus difficile à bloquer par nos systèmes », a-t-elle expliqué.

Les organisations « haineuses » bannies des plateformes

« Nous avons identifié plus de 900 vidéos différentes montrant des extraits de ces horribles 17 minutes », durée de la vidéo diffusée par l’assaillant, a détaillé le bras droit de Mark Zuckerberg, assurant avoir déjà « amélioré (le) temps de réponse » face à ce type de vidéos.

Facebook avait déjà indiqué avoir retiré 1,5 million de copies de ces images dans les 24 heures ayant suivi l’attentat. Sheryl Sandberg a enfin ajouté que plusieurs organisations « haineuses » en Australie et en Nouvelle-Zélande seraient bannies des plateformes détenues par le groupe américain.

Jawad Bendaoud condamné en appel à quatre ans de prison…

jawad bendaoud

Relaxé en première instance, Jawad Bendaoud, le logeur de deux djihadistes des attentats du 13 novembre 2015, dont leur cerveau présumé Abdelhamid Abaaoud, a finalement été condamné, ce vendredi par la cour d’appel de Paris, à 4 ans de prison.

En février 2018, le tribunal correctionnel l’avait relaxé, estimant qu’il n’était « pas prouvé » que Jawad Bendaoud avait « fourni un hébergement à deux individus qu’il savait être des terroristes du 13-Novembre, afin de les soustraire aux recherches et éviter ainsi leur arrestation ». En appel, en décembre, le parquet général avait requis cinq ans de prison contre lui.

« Recel de malfaiteurs terroristes »

Entouré de six gendarmes dans le box des prévenus, le prévenu est resté calme à l’annonce de l’arrêt de la cour d’appel, secouant légèrement la tête. Ce procès était le premier en lien avec les attaques du 13-Novembre qui avaient fait 130 morts à Saint-Denis et Paris. Jawad Bendaoud était jugé pour « recel de malfaiteurs terroristes » pour avoir fourni l’appartement où Abdelhamid Abaaoud et son complice Chakib Akrouh s’étaient repliés à Saint-Denis. C’est là qu’ils sont morts dans l’assaut des policiers du Raid, le 18 novembre 2015.

Jugé à ses côtés pour « non-dénonciation de crime terroriste », Youssef Aït Boulahcen, le cousin d’Abdelhamid Abaaoud, a également été condamné à quatre ans de prison avec mandat de dépôt à l’audience. En première instance, il avait été condamné à quatre ans de prison, dont un an avec sursis. L’avocate générale avait requis la peine maximale (cinq ans de prison, avec mandat de dépôt) contre cet homme de 26 ans, un ambulancier à l’allure soignée. 

Gilets jaunes à Nice : Geneviève Legay a été poussée par un «policier isolé» affirme le procureur

genevieve_legay-696x418

Geneviève Legay, une militante d’Attac 06 âgée de 73 ans, a été gravement blessée à la tête après avoir chuté au sol ce samedi lors de l’acte 19 des Gilets jaunes, alors qu’elle se trouvait avec plusieurs autres personnes dans un périmètre interdit aux manifestations par un arrêté de la préfecture.

« C’est bien le geste d’un policier qui est à l’origine de la chute de Mme Legay » a admis le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre, qui a évoqué un « policier isolé et dépourvu de bouclier » qui l’avait « écarté du bras vers sa droite ».

« Les blessures de Madame Legay résultent de l’action d’un fonctionnaire de police dont il convient d’apprécier maintenant le caractère volontaire ou involontaire », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse ce vendredi après-midi.

Ce lundi, le procureur avait pourtant affirmé que Geneviève Legay n’avait « pas été touchée par les forces de sécurité ».

Une information judiciaire ouverte

« J’ai décidé d’ouvrir une information judiciaire pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail de plus de 8 jours, commises par un détenteur de l’autorité publique » a également précisé le magistrat.

« Les résultats finalisés hier dans la soirée de l’exploitation affinée de très nombreuses autres images, issues notamment de la vidéosurveillance de la ville de Nice, et la mise en cohérence de l’ensemble de ces éléments de preuve, m’ont conduit avec les enquêteurs à constater qu’avant l’arrivée du cordon de ses collègues au niveau où se trouvait Mme Legay, un fonctionnaire de police isolé et dépourvu de bouclier avait écarté du bras, vers sa droite, Madame Legay, provoquant ainsi la chute de cette dernière » a détaillé Jean-Michel Prêtre.

Le policier avait indiqué avoir poussé un homme

« Ce policier, qui avait déjà été entendu en début de semaine dans le cadre de l’enquête, a rectifié ce (vendredi) matin son témoignage en admettant que la personne qu’il avait écartée de son chemin n’était pas un homme, comme il l’avait déclaré initialement » a ajouté le procureur.

Emmanuel Macron avait affirmé qu’il n’y avait pas eu de « contact » avec les forces de l’ordre

Emmanuel Macron avait réagi ce dimanche auprès de Nice-Matin à cette affaire, indiquant que « quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci ». « Cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre » avait indiqué le chef de l’État.

« Elle s’est mise en situation d’aller dans un endroit interdit, de manière explicite, et donc d’être prise dans un phénomène de panique. Je le regrette profondément, mais nous devons, partout, faire respecter l’ordre public. Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse » avait conclu le président de la République.

Geneviève Legay est toujours hospitalisée à Nice.

Paris : L’agent verbalisateur de Streeteo était interdit de séjour dans la capitale et roulait sans permis

streetéo

Les policiers de la division régionale motocycliste de la Préfecture de Police ont eu du flair.

Jeudi après-midi, sur l’avenue Milleret-de-Brou dans le 16ème arrondissement de Paris, des motards de la Police Nationale ont contrôlé le conducteur d’une voiture de la société Streeteo. Alors qu’il circulait en service dans sa voiture radar de contrôle au stationnement, l’agent verbalisateur avait omis de mettre son clignotant avant de tourner.

Sans permis et interdit de séjour

L’employé Streeteo âgé de 23 ans, qui verbalise entre 400 et 700 véhicules par jour, a obtempéré aux injonctions des agents. Les policiers ont constaté qu’il circulait sans permis de conduire car il lui avait été retiré. Pire encore, l’agent verbalisateur travaillant sur Paris était… interdit de séjour dans la capitale : en allant travailler, il violait donc son contrôle judiciaire, révèle Le Point.

Interpellé et conduit au commissariat, le mis en cause a dû abandonner sa Renault Zoé de service.

« Game of Thrones » : le récap’ indispensable avant de commencer la saison 8

game of thrônes 1

Précédemment dans Game of Thrones« . Si vous avez quelques problèmes de mémoire et que vous avez du mal à distinguer Daenerys Targaryen, Bronn ou Euron dans la grande famille des personnages de la série aux dragons, ce résumé de la saison 7 pourrait s’avérer utile.

Tout l’intérêt de Game of Thrones réside dans les interactions entre les personnages et les machinations contre les uns et les autres. Mensonges, vengeances, trahisons, prophéties… Le monde créé de toute pièce par George R.R. Martin dans ses livres est dense et même le plus attentif à tôt fait d’omettre un détail capital.

Vous pouvez donc vous relancer dans un visionnage complet des 7 épisodes de la saison 7 avant lundi 15 avril 2019 ou profiter de notre esprit de synthèse pour vous remémorer les passages-clefs avant le premier épisode de l’ultime saison de Game of Thrones.

À lire aussi

Daenerys Targaryen est arrivée à Winterfell Game of Thrones

DIAPORAMA – « Game of Thrones », saison 8 : Daenerys, Bran et Sansa réunis à Winterfell
Game of Thrones | Season 8 | Official Trailer (HBO)

Jon Snow est le fils de Lyanna Stark et Rhaegar Targaryen

C’est l’une des révélations les plus explosives des saison 6 et 7.  Naturellement, certains fans avaient deviné les véritables origines de Jon Snow depuis de nombreux épisodes. C’est d’abord Bran Stark qui comprend que son frère est en réalité son cousin, lors de son voyage dans le passé dans l’épisode 10 de la saison 6. Lyanna Stark vient de donner naissance à son fils, dont le nom de baptême est Aegon Targaryen. Lyanna demande à son frère Ned de protéger son bébé. C’est pourquoi il se fait passer pour un mari infidèle et renomme l’enfant Jon.

Dans la saison 7, Samwell et Gilly apprennent que Lyanna Stark et Rhaegar Targaryen se sont mariés par amour. La sœur de Ned Stark n’a donc pas été enlevée par Rhaegar Targaryen comme le raconte l’histoire de Westeros, ni violée. La Rébellion de Robert Baratheon a donc été déclenchée sur « une fake news ». En arrivant à Winterfell, Sam raconte sa découverte à Bran qui lui confirme qu’il a trouvé les véritables origines de Jon

Pour le moment, Jon Snow ignore tout de ce secretDaenerys Targaryen, qui est donc sa tante, ne sait pas non plus qu’elle a couché avec son neveu.

Les Marcheurs Blancs arrivent à Westeros avec Viserion

La plus grande crainte de Jon Snow s’est réalisée. Avec Viserion, qu’il a ressuscité grâce à sa magie, le Roi de la Nuit détruit l’extrémité-Est du Mur et marche vers Winterfell avec son armée de zombies des glaces. Après la destruction du Mur, Jon, qui a prêté allégeance à Daenerys, fait route vers Winterfell pour préparer la défense du royaume.

Après moult péripéties, il a réussi à unifier les peuples Libres d’au-delà du Mur qui ont gonflé les rangs de son armée. Les Immaculés de Daenerys, les Seigneurs du Val, les Dothrakis Le Limier, Gendry, Béric Dondarrion complètent cette armée du Nord.

Arya, Sansa et Bran Stark sont réunis à Winterfell

Les trois derniers héritiers de Ned et Catelyn Stark se sont enfin retrouvés chez eux. Sansa retrouve d’abord Bran, qui a complètement changé, puis Arya. Bran est en effet devenu la Corneille à Trois Yeux. Il peut voir l’avenir, le présent et le passé, mais aussi connecter son esprit aux animaux pour voir le monde d’une autre manière.

Après son passage à Braavos au service du dieu Multiface, Arya est de retour sur ses terres. Si au départ, il y a certaines tensions entre les deux sœurs, elles nous montrent combien elles sont soudées et puissantes. Arya et Sansa arrivent en effet à manipuler Lord Baelish, aka le plus grand menteur de Westeros qui finit égorgé par Arya, après avoir été condamné à mort par Sansa.

Cersei Lannister serait enceinte

Alors que Cersei a perdu tous ses enfants, comme lui avait prédit Maggy la Grenouille dans son enfance, la Reine fait une révélation : elle serait enceinte de Jaime. Mais on ignore encore s’il s’agit d’un énième mensonge. Elle sent bien que Jaime lui échappe. Sa grossesse serait un bon moyen pour lui faire baisser sa garde et le ramener dans son cœur. Surtout qu’elle lui fait deux cadeaux : un bébé et une paternité officielle, ce que Jaime n’a jamais eu le droit d’avoir.

Il faudra encore patienter avant d’avoir le fin mot de l’histoire. D’autant que Cersei boit un verre dans la bande-annonce de la saison 8, les larmes aux yeux. Est-ce parce qu’elle a perdu son bébé ? Ou serait-ce une potion pour la soulager d’une douleur ?

Mélisandre est partie pour Volantis

Mélisandre face à Varys depuis Peyredragon
Mélisandre face à Varys depuis Peyredragon Crédit : HBO

Après avoir ressuscité Jon Snow dans la saison 6, mais aussi conduit à la mort Stannis Baratheon et commandité l’assassinat de sa fille Shireen, Mélisandre a choisi de rejoindre le camp de Daenerys. A Peyredragon, la prêtresse rouge lui explique la prophétie d’Azor Ahai, le Prince ou la Princesse (comme le révèle Missandei) qui sauvera le monde des ténèbres et donc des Marcheurs Blancs. Puis, Mélisandre annonce à Lord Varys qu’elle part pour Volantis, mais qu’elle reviendra mourir à Westeros, car tel est son destin.

Sans expliquer la raison exacte de son départ, on se doute que cela a un lien avec la religion du Dieu de la Lumière, puisque c’est dans cette cité d’Essos que se trouve le plus grand temple consacré à R’hllor. Elle pourrait y étudier les parchemins qui parleraient de la prophétie, pour trouver qui de Jon Snow, Daenerys, ou un autre personnage, serait la clef pour sauver le royaume des Marcheurs Blancs.

Jaime Lannister va prêter main forte à Jon Snow et Daenerys

Rien ne va plus entre les jumeaux-amants Lannister. Plus le temps passe et plus Jaime se rend compte que sa sœur est très dangereuse. Elle est prête à sacrifier des milliers d’hommes pour vaincre Daenerys et ses dragons, n’a pas peur de piller les caisses du royaume et refuse d’entendre raison. Une folie meurtrière et une soif de pouvoir qui la feraient ressembler à une Reine folle… Et contrairement aux précédentes saisons, Jaime n’exécute pas les ordres. 

Convaincu que les morts sont le véritable ennemi, Jaime décide de partir. Cersei le menace de mort mais ne va pas jusqu’à donner l’ordre à la Montagne de tuer son frère et amant. Jaime quitte alors la capitale alors que les premiers flocons de neige virevoltent au-dessus de Port-Réal…

Sam a guéri Jorah Mormont de la Grisécaille

Pendant son apprentissage de Mestre à la Citadelle, Sam parvient à guérir Jorah Mormont de la Grisécaille. L’éternel « friend-zoné » de Daenerys avait en effet contracté cette maladie mortelle et incurable il y a deux saisons, lorsque des Hommes de pierre avaient réussi à le toucher. Il avait ensuite juré à Daenerys qu’il allait parcourir le monde et lui revenir guéri.

Dans la saison 7, Il arrive à la Citadelle. Contre l’avis de son archimestre Ebrose, Sam utilise les méthodes d’un ancien mestre pour soigner le chevalier Mormont, lors d’une séance de peau nécrosée arrachée peu ragoûtante. Il n’empêche que Sam a réussi ce qui semblait impossible et confirme à quel point il est un personnage-clef pour la victoire de nos héros et héroïnes contre le Roi de la Nuit.

Yara Greyjoy est retenue prisonnière à Port-Réal

Au départ, Theon et Yara Greyjoy ont décidé de rallier le combat de Daenerys Trgaryen. C’est sans compter sur leur oncle Euron, élu Roi des Iles-de-Fer qui se bat pour Cersei Lannister. Euron attaque la flotte de son neveu et de sa nièce, tue Obara et Nymeria Sand, et capture Tyene et Ellaria Sand. Euron attrape ensuite Yara et menace de lui couper la gorge, face à Theon, toujours traumatisé par ses mois de tortures infligées par Ramsay Bolton.

Il saute alors à l’eau, sous les rires de son oncle et les larmes silencieuses de sa sœur. Yara est ensuite emmenée à Port-Réal où elle est retenue prisonnière. C’est en arrivant à Peyredragon que Theon retrouve la Force d’aller sauver sa soeur grâce à Jon, qui lui d’enfin accepter qu’il est un Stark et un Greyjoy.

À Port-Réal, Cersei venge la mort de sa fille Myrcella en donnant un baiser empoissonné Tyene Sand. Sa mère Ellaria est condamnée à la regarder mourir lentement, dans le prison du Donjon Rouge.

Cersei a une nouvelle armée : la Compagnie Dorée

Les mercenaires de la Compagnie Dorée au service de Cersei Lannister
Les mercenaires de la Compagnie Dorée au service de Cersei Lannister Crédit : capture d’écran YouTube

« L’argent de Hautjardin va nous offrir la plus puissante armée d’Essos, la Compagnie Dorée. 20.000 hommes, des chevaux et même des éléphants je crois… » C’est ainsi que la reine Cersei a décrit son plan à Jaime Lannister dans la saison 7 de Game of Thrones. Face aux armées combinées du Nord et de Daenerys Targaryen, les troupes royales étaient, en effet, bien maigres pour défendre la nouvelle monarque. Mais grâce à l’argent accumulé des familles Lannister et Tyrell, Cersei va pouvoir s’acheter les services de mercenaires venus de l’Est : la Compagnie dorée.

Dans la série, nul n’a jamais vu la Compagnie à l’œuvre. Divers personnages ne font qu’évoquer son existence et ses exploits. La Compagnie dorée est, en effet, une armée de 20.000 mercenaires installée sur Essos, le continent sur lequel les téléspectateurs avaient suivi les aventures de la jeune Daenerys Targaryen.

Dans la grande bande-annonce de l’ultime saison de la série, on découvre pour la première fois en image cette force armée. Il s’agit des rangées de soldats aux armures étincelantes sur les bateaux de la flotte d’Euron Greyjoy.

Les personnages qui nous ont quittés pendant la saison 7

– Petyr Baelish « Littlefinger » : condamné à mort par Sansa Stark et égorgé par Arya Stark.

Littlefinger a en enfin payé pour ses crimes et mensonges
Littlefinger a en enfin payé pour ses crimes et mensonges Crédit : HBO

– Olenna Tyrell : Jaime Lannister lui offre une mort douce comparée au sort que lui réservait Cersei Lannister. Olenna boit un poison sur sa terrasse à Hautjardin. Avant de mourir, elle révèle à Jaime qu’elle a organisé l’assassinat de Joffrey.

– Obara, Nymeria, Tyene et Ellaria Sand : Obara est empalée par une lance d’Euron Grey, Nymeria meurt étranglée, Tyene subit le baiser de la mort de Cersei et Ellaria est forcée de voir sa dernière fille mourir dans le cachot de Port-Réal.

Les Vipères de Sable entourant leur mère Ellaria Sand
Les Vipères de Sable entourant leur mère Ellaria Sand Crédit : HBO

– Randyll et Dickon Tarly : brûlés vifs par Drogon. Khaleesi les a condamnés à mourir car ils ont refusé de lui prêter allégeance. Ils étaient le frère et le père de Samwell, qui est désormais le dernier héritier de sa lignée. Sam ignore la mort de son père et de son frère.

Dickon (à gauche) et Randyll Tarly
Dickon (à gauche) et Randyll Tarly Crédit : HBO

– Thoros de Myr : lors de l’expédition de Jon Snow et ses compagnons au-delà du Mur pour capturer un mort-vivant, Thoros est blessé par un ours-zombie. Il succombe à ses blessures et au froid dans la nuit.

Thoros de Myr était le chef de la Fraternité sans Bannières
Thoros de Myr était le chef de la Fraternité sans Bannières Crédit : HBO

– Benjen Stark : l’oncle d’Arya, Sansa et Bran se sacrifie pour sauver Jon Snow alors attaqué de toutes parts par les zombies de glace. On ne voit pas son cadavre, mais il y a fort à parier que ce héros d’au-delà du Mur n’a pas pu s’échapper.

Capucine Trollion