Aujourd’hui, seuls des Africains peuvent encore dire la vérité… Vidéo avec l’auteur Ernest Tigori.

Afrique-desintoxiquer-e

par Mia Vossen

Le titre complet du livre est L’Afrique à désintoxiquer. Sortir l’Europe de la repentance et l’Afrique de l’infantilisme et ce livre est le plus intéressant, le plus complet, le mieux écrit, le plus sincère et vrai que j’ai pu lire ces derniers temps !

Il est extraordinaire par l’étendue de la documentation que l’auteur a pu réunir, par son souci de la dignité des peuples africains qui se morfondent dans leur incapacité à sortir de la misère et de la corruption…

Aujourd’hui, seuls des Africains peuvent encore dire la vérité, un Européen serait censuré par les « antiracistes ». Tigori crie littéralement la vérité, ne parle jamais dans le vide, donne des exemples de pays africains nettement en progrès ou en plein échec… explique.

L’auteur rappelle brièvement l’histoire de l’humanité. L’être humain colonise depuis toujours, l’esclavage naît des débuts de l’agriculture… l’homme a profité des contacts entre peuples, peut être fier des progrès réalisés !

Pourquoi les peuples d’Afrique ne pourraient-ils faire ce que tant d’autres peuples ont fait ? Pourquoi ne pourraient-ils tous suivre l’exemple de pays qui réussissent comme le Botswana ?

Ceux qui, à l’heure actuelle, se contentent de se plaindre, d’attendre tout des « autres » au lieu d’exploiter les richesses dont ils disposent, sont malheureusement manipulés par ces « antiracistes » et autres agitateurs « de gauche » bien décidés à prendre le Pouvoir en Occident (1).

Tigori veut inciter les Africains à cesser de se laisser manipuler, à étudier l’histoire de l’Afrique, à aimer l’Afrique… à s’y rendre utiles au lieu d’aller se plaindre en Europe de problèmes qu’ils lient à l’esclavage et à la colonisation, problèmes uniquement liés à une mauvaise gouvernance actuelle… par des Africains indépendants depuis 60 ans.

La mauvaise volonté de certains va jusqu’à nier des vérités historiques vérifiables et l’auteur insiste sur la nécessité de connaître l’histoire de toute la planète, les hauts et les bas, les raisons de ces hauts et bas… les moyens d’aller vers le haut. Les synthèses de l’auteur sont limpides et ne peuvent que renforcer la confiance en eux d’Africains dignes !

Un peu de dignité aux Africains ! Un peu de dignité aux Européens qui laissent détruire leur civilisation sous prétexte de « repentance » ! La repentance n’est utile à personne si ce n’est à ceux qui veulent s’en servir pour s’enrichir, pour prendre le pouvoir.

Il est vraiment temps de se réveiller ! Seul un Noir pouvait écrire ce livre, pouvait se permettre de nous secouer tous, il l’a fait de manière extraordinaire, s’est documenté comme peu d’historiens se documentent, et je ne puis qu’exprimer ma totale admiration pour cet homme admirable.

Lisez ce livre facile et agréable à lire. Tigori se montre toujours constructif. Que vous soyez Blanc ou Noir, à chaque page vous vous sentirez plus humain avec les autres humains, plus digne, et vous comprendrez que nous devons cesser de nous laisser manipuler dans le seul intérêt de quelques « malins ».

Note

(1) Ce n’est pas l’objet du livre et Tigori ne l’aborde pas, mais le « réchauffement climatique anthropique » a déjà fait enregistrer cette décision à l’ONU.

L’Afrique à désintoxiquer, Kakou Ernest Tigori, Éditions Dualpha, collection « Vérités pour l’Histoire », dirigée par Philippe Randa, 438 pages, 33 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

Zoom avec Ernest Tigori : Sortir l’Europe de la repentance et l’Afrique de l’infantilisme .

La Réunion : Immigration sri-lankaise de masse…

la_reunion_department_relief_location_map

Grand remplacement à La Réunion

Un septième bateau (en un an) surchargé d’immigrants clandestins venus du Sri Lanka serait sur le point d’atteindre les côtés de La Réunion. La préfecture ne communique pas , mais des gendarmes scrutent l’horizon  depuis quelques jours, attendant selon toute vraisemblance une arrivée importante.

Le Sri Lanka est peuplé de 21 millions de personnes, la Réunion, moins de  900 000. Les Réunionnais craignent à terme une submersion, et ne comprennent pas pourquoi leur inquiétude n’est pas relayée en métropole. On peut leur faire un dessin…

banner-bas-fb2

Migrants: «Les choix faits à Paris et à Berlin, ça suffit», écrit Salvini

matteo-salvini-768x546

La France et l’Allemagne ne peuvent décider seules des politiques migratoires « en ignorant les demandes des pays les plus exposés » comme l’Italie et Malte, estime le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, dans un courrier à son homologue français Christophe Castaner.

« Les choix faits seulement à Paris et à Berlin, ça suffit. L’Italie n’est plus disposée à accepter tous les immigrants qui arrivent en Europe », déclare ce dimanche Matteo Salvini dans un message sur Facebook qui accompagne le courrier adressé à son homologue français.

Pas de « mécanisme de solidarité » commun

« La France et l’Allemagne ne peuvent pas décider de politiques migratoires en ignorant les demandes des pays les plus exposés comme nous et Malte », ajoute le ministre  alors que l’Europe est toujours divisée sur la politique d’accueil des migrants.

Réunis jeudi à Helsinki, les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne ne sont pas parvenus à s’entendre sur un « mécanisme de solidarité » visant à mettre fin à l’errance des bateaux interdits de faire débarquer des migrants secourus en Méditerranée centrale.

Revoir les règles du « Search and rescue »

Dans sa lettre à Christophe Castaner, Matteo Salvini assure avoir noté à Helsinki « des positions très proches de celle exprimée par l’Italie en particulier sur le ferme engagement d’une politique migratoire visant à défendre les frontières extérieures de l’UE et de l’espace Schengen ».

« De nombreux collègues ont en effet soutenu la nécessité de revoir les règles du « search and rescue » (recherche et secours) pour empêcher les abus qui visent à favoriser une immigration illégale et incontrôlée comme exposée dans le document que nous avons préparé avec Malte ».

Lors de la réunion, l’Italie et Malte ont présenté un texte qui préconise le débarquement et la création de centres d’accueil temporaire et d’identification des migrants (hotspots) dans les pays limitrophes aux pays de départ. Un document qui doit servir de point de départ de « toute nouvelle discussion », affirme Matteo Salvini alors que les ministres doivent se réunir à nouveau lundi à Paris.

Irlande du Nord : Londres vote pour imposer le « mariage » pour les invertis et l’avortement…

En Grande-Bretagne, crise politique rime avec pensée unique.

A Londres, mardi dernier 9 juillet, la Chambre des Communes, l’assemblée la plus importante du Parlement britannique, a approuvé à une très large majorité deux amendements pour légaliser l’avortement et le « mariage » pour les duos d’invertis en Irlande du Nord si le gouvernement nord-irlandais n’est pas rétabli d’ici le 21 octobre prochain.

Le premier amendement, proposé par une pasionaria de l’avortement, Stella Creasy, est passé avec 332 voix contre 99. Le second, présenté par Conor McGinn, a obtenu un consentement supérieur, passant avec 383 oui et 73 non.

L’Irlande du Nord, bien que faisant partie du Royaume -Uni, a une autonomie législative. Depuis deux ans et demi, elle se retrouve sans un gouvernement et un parlement actifs à cause d’une importante cassure entre les deux principaux partis de la coalition de la majorité, née d’un scandale financier. Depuis les dernières élections du 2 mars 2017, aucun exécutif n’a pu être formé.

Londres a profité de cette crise majeure pour faire avancer en cette Irlande du Nord la culture de mort ! Les deux amendements cités plus haut ont été insérés dans un projet de loi, intitulé Northern Ireland Executive Formation Bill, qui vise à réinstaurer le gouvernement décentralisé de l’Irlande du Nord. Le but officiel est de le retour à la normalité politique et administrative pour le nord de l’Eire. Que vient faire la légalisation de l’avortement et du « mariage » pour tous dans ce projet de loi ? Rien !

Mais les partisans de la pensée unique et du sexuellement correct ont profité de cette occasion unique pour faire avancer l’agenda de la révolution arc-en-ciel, contre-civilisation inhumaine, sur deux sujets qui entrent dans la compétence de l’Irlande du Nord. Où l’avortement est interdit dans la plus part des cas, sauf un danger grave pour la vie ou la santé de la mère. Quand aux soi-disants « noces gay » elles ne sont pas prévues, nonobstant les continuelles pressions subies ces dernières années par l’Irlande du Nord.

Insérer ces deux amendements dans le projet de loi est un évident coup d’État pour imposer la culture de mort dans un pays qui n’en veut pas. Creasy, McGinn et ses comparses se justifient en expliquant que les deux amendements prévoient qu’un futur parlement nord-irlandais pourra les abolir ou les modifier. Une justification hypocrite puisque est déjà prévue, en ces matières, l’autonomie de l’Irlande du Nord, dans ce cas évidemment piétinée. D’autre part, si ces deux amendements décidés par Londres entrent en vigueur, les dommages seront considérables, quel que soit le laps de temps au cours desquels ils seront actifs. Et en outre, dans le climat culturel et politique actuel, facilitant les compromissions quand il s’agit de morale naturelle, une fois des lois de ce genre approuvées il n’est guère facile de revenir en arrière et de trouver une majorité parlementaire disposée à les abolir. Elles font figure d’ « acquis » sacro-saints !

Les parlementaires anglais, jamais en reste pour soumettre l’Irlande à leur vision du monde, ont continué sur leur route. Et manifesté ainsi à quel point est fausse la fameuse « liberté » affichée par les paladins de l’avortement et de l’agenda gay qui procèdent d’imposition en imposition, révélant un visage toujours plus totalitaire. La Gaystapo est en marche partout dans le monde…

Francesca de Villasmundo

Reconnaissance « racialiste » en Israël

israel-raciste-768x576

Si la propagande, juive en général et israélienne en particulier, n’hésite pas à glorifier ceux qui ont aidé des juifs en d’autres temps, aujourd’hui qualifiés de « justes parmi les nations », force est de constater qu’en Israël la situation actuellement n’est plus exactement la même…

L’histoire qui suit, relatée par l’ineffable Israël-Info.news devrait à l’avenir faire réfléchir tout palestinien aux penchants collabo-sionistes sur la façon dont s’exprime la gratitude des « élus »…

Le héros – dont l’identité n’est pas révélée par sécurité – est nommé ici A.

(Nous respectons comme à l’accoutumé syntaxe et orthographe des auteurs)

https://infos-israel.news/ce-palestinien-a-sauve-des-enfants-juifs-lors-dune-attaque-et-depuis-a-tout-perdu-maison-emploi-famille/

Ce palestinien a sauvé des enfants Juifs lors d’un attentat et a tout perdu : maison, emploi, famille…

« Il y a trois ans, des terroristes ont tiré sur la voiture du rabbin Michael Mark, près d’Hébron, qui a perdu son sang devant ses enfants, et un Palestinien des Territoires a secouru les membres blessés de la famille. Mais les Palestiniens ont réagit et menacé de le tuer, il a été forcé de déménager en Israël, en laissant tout ce qui lui appartenait et a même perdue sa famille.

/…

Afin de comprendre comment sa vie a changé, le journaliste Ohad Hemo l’a rencontré à son domicile quelques heures après la cérémonie au cours de laquelle il a reçu un prix par Israël. L’adresse où habite A. maintenant en Israël a changé, c’est tout simplement la plage et dans une tente. « J’attends que les gens rentrent chez eux et je me douche et je dors dans la tente », a déclaré A. « C’est tout ce qui me reste dans la vie. »

« Ils m’ont congédié de mon travail et personne d’autre ne m’a donné un autre emploi car chaque fois que quelqu’un envisageait de m’embaucher, il me demandait de quel village je viens et tout le monde me disait que je coopérerais avec d’autres palestiniens. « L’Autorité palestinienne est entrée par effraction dans ma maison et a effrayé ma famille. Si je reviens, je sais qu’ils vont m’exécuter. »

/…

A. s’est adressé à l’administration civile pour leur dire qu’il était en danger et que si il devait se rendre dans les territoires, il sera tué. Le comité a décidé d’accepter sa demande et de l’autoriser à vivre en Israël, mais il lui était interdit de travailler. Il se promène depuis deux ans et demi, engagé dans une lutte pour sa survie sans que l’État ne puisse le soutenir.

« Je vis ainsi depuis trois ans et je vais vous dire la vérité, je souffre énormément. J’ai travaillé à Beer Sheva pour 10 NIS par heure. Je n’ai pas de nourriture et je n’ai nulle part où vivre », a déclaré A. « Je suis allé dormir sur le chemin de fer à Beer-Sheva. J’ai travaillé pendant un mois et j’ai reçu. 2 000 NIS. Si je me plains, on va me renvoyer dans mon village », a-t-il déclaré. Je leur ai demandé de me jeter en prison alors le policier m’a jeté dehors et m’a dit qu’il ne voulait pas avoir d’ennuis. «

L’organisation Shurat Hadin, a décidé de venir en aide à A. Il l’accompagne légalement. D’un côté, le comité des menaces, qui n’accepte pas toujours de renouveler son permis de travail et de l’autre, le ministère de l’Intérieur, à qui ils demandent que lui et sa famille obtiennent la résidence permanente. »

Enfin…Au bout de 3 ans et il n’a pas encore gain de cause! Une leçon à retenir pour tous les Palestiniens…

On comprend que la reconnaissance empressée des Israéliens n’encourage pas forcément à la coopération…

Claude Timmerman

Gaystapo LGBT : un étudiant écossais exclu de son lycée pour avoir affirmé qu’il n’y a que deux genres

lgbt-detruire-societe-768x432

Le célèbre paradoxe révolutionnaire “Pas de liberté pour les ennemis de la liberté” se décline, en nos temps inclusifs, en “Pas d’inclusion pour les ennemis de l’inclusion”. Un étudiant écossais a récemment fait les frais de cette contradiction : il n’est pas bon en la belle et libertaire société inclusive que l’on nous vante médiatiquement de s’opposer à ses diktats genderophiles !

La Gaystapo réprime violemment toute contestation de la dictature Lgbt, et ainsi en a-t-il été pour ce jeune écossais de 17 ans, lycéen à la Mearns Academy de Aberdeeshire en Écosse. Il a été exclu de son établissement après avoir affirmé qu’il n’y avait que deux genres – masculin et féminin, selon le Evening Standard.  Il avait filmé en caméra cachée son professeur qui le réprimandait.

Lors d’un cours dans un lycée en Écosse, un enseignant a fait remarquer aux élèves qu’il n’y avait pas que deux options en matière de genre. « Il a commencé à dire à quel point c’était vieux jeu, ce à quoi j’ai répondu : « Mais monsieur, il n’y a que deux genre. » «Si vous voulez avoir cette discussion, nous pouvons la tenir à l’extérieur », a répliqué l’enseignant, demandant au jeune homme de quitter la classe. Ce dernier a alors allumé son téléphone afin d’enregistrer l’échange.

« Je disais simplement qu’il y a deux genres – masculin et féminin. Tout le reste est une identification personnelle », entend-t-on le jeune homme dire dans la vidéo, ce à quoi son professeur, visiblement énervé, rétorque : « Est-ce que tu pourrais s’il te plaît garder cette opinion chez toi ? Pas dans cette école […] Ce que tu dis n’est pas très inclusif. C’est une école inclusive. »

Après une réunion avec l’administration du lycée, le jeune homme a confié que cette dernière lui avait dit qu’il ne pourrait pas retourner à l’école suite à cet incident, toujours selon le Evening Standard, insistant sur le fait que ce n’était pas la teneur de ces propos qui lui étaient reprochés, mais le fait d’avoir filmé son enseignant. Malgré tout le jeune homme risque de ne pas être pris dans un autre établissement, tellement l‘idéologie du genre influence la société écossaise. L’Écosse est en effet le leader mondial du progressisme dans l’éducation. En novembre 2018, on apprenait que l’Écosse allait devenir « le premier pays au monde » à enseigner les droits des LGBT+ à l’école. L’homophobie et la transphobie, ainsi que l’histoire des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes sont désormais enseignées dans les écoles publiques écossaises.

La vidéo a été partagée des milliers de fois et une souscription par internet pour aider le jeune homme a terminé ses études dans une institution privée avait déjà recueilli, un jour après son lancement, plus de 2000 £ sur les 10 000 nécessaires.

 

La France « l’une des plus grandes menaces mondiales contre la liberté d’expression »

laetitia-avia-1024x576

Jonathan Turley, professeur de droit à l’Université George Washington, a publié une tribune dans le journal The Hill dans laquelle il considère la France « une des plus grandes menaces mondiales contre la liberté d’expression ». Le site Fdesouche en a traduit quelques extraits :

« Alors que nos politiciens aux États-Unis peuvent applaudir Macron comme des idiots, la plupart des Américains sont de fervents partisans de la liberté d’expression. C’est dans notre sang. Cependant, sans se laisser décourager, Macron et d’autres en Europe s’apprêtent à imposer unilatéralement le contrôle de la parole sur Internet avec de nouvelles législations en France et en Allemagne. Si vous pensez qu’il s’agit d’une question européenne, détrompez-vous.

Macron et son gouvernement tentent d’éliminer unilatéralement les pensées haineuses sur Internet. Le Parlement français a adopté une nouvelle loi qui donnerait aux entreprises comme Facebook et Google seulement 24 heures pour supprimer les propos haineux de leurs sites, sous peine d’une amende de 1,4 million de dollars par violation.

Les Français et les Allemands n’essayent plus de convaincre les États-Unis de renoncer à leur liberté d’expression. Ils se sont rendus compte qu’ils n’ont pas à le faire parce qu’en imposant de lourdes amendes, les grandes entreprises seront forcées de censurer la parole selon des normes mal définies.
La décision des Européens frappe dans l’angle mort de la Constitution des États-Unis. Le Premier Amendement fait un excellent travail pour empêcher les actions du gouvernement contre la liberté d’expression, et la plupart des lois qui restreignent la liberté d’expression en Europe seraient inconstitutionnelles aux États-Unis. Cependant, bien que protégés contre Big Brother, nous sommes complètement vulnérables devant Little Brother, composé de sociétés privées qui ont un large pouvoir sur la réduction et le contrôle de la parole à travers le monde.
(…) Ces lois criminalisent la liberté d’expression selon des normes vagues faisant référence à l’« incitation à la haine » d’autrui fondée sur la race ou la religion.
(…) Le résultat de ces lois mal définies est prévisible. Un récent sondage a révélé que seulement 18 % des Allemands estiment pouvoir s’exprimer librement en public. Plus de 31 % ne se sentent même pas libres de s’exprimer en privé parmi leurs amis. Seulement 17 % des Allemands se sentent libres de s’exprimer sur Internet, et 35 % déclarent que la liberté d’expression est limitée à de petits cercles privés.
Les Nations Unies renouvellent également leurs appels à faire de la diffusion de « propos haineux » un type de crime international. Les pays musulmans veulent que le blasphème soit inclus, et Israël veut que l’antisémitisme soit criminalisé. Même dans notre propre pays, des politiciens comme Howard Dean et divers universitaires ont déclaré que les propos haineux ne sont pas protégés par le premier amendement. La députée Frederica Wilson a demandé que des gens soient « poursuivis » pour s’être moqués de membres du Congrès.
La triste ironie est de voir la France prendre la tête des pays visant à restreindre la liberté d’expression. Autrefois bastion de la liberté, la France est aujourd’hui devenue l’une des plus grandes menaces mondiales contre la liberté d’expression.
(…) The Hill

Francesca de Villasmundo